A plusieurs reprises, S. et moi avions trouvé porte close pour la visite de la basilique Saint-Andoche de Saulieu (XIIe s.), notamment lorsqu’il y avait des travaux à l’intérieur. Mais en ce mois de juillet, nous avons enfin pu pénétrer dans l’édifice.

La façade, le clocher et la fontaine :

01

02

03

04

05

Vues générales de l’intérieur :

06

07

08

09

10

11

Cette église possède incontestablement de nombreux airs de famille avec ses congénères de style clunisien (voûte en berceau brisé, même type d’élévation, même triforium aveugle, mêmes fenêtres hautes…), mais les piliers y sont différents. A l’intérieur de la nef, ils proéminent (colonnes engagées) et ne possèdent donc pas de pilastre cannelé comme ceux de l’ancienne abbatiale de Cluny III, la basilique Notre-Dame de Beaune, la basilique du Sacré-Cœur de Paray-le-Monial ou la cathédrale Saint-Lazare d’Autun. Je ne montre pas le chœur, détruit, dit-on, par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans et reconstruit au XVIIIe s.

12

13

14

Les sculptures des chapiteaux, dont certaines rappellent celles d’Autun, sont de mon point de vue, exceptionnelles (voire, il faut savoir l’avouer, à mon goût, sans doute plus valorisantes que celles d’Autun) :

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

D’autres sculptures des XIV-XVe siècles :

31

31bis

32

L’orgue moderne :

30

Les stalles du XIVe s. :

33

34

Le sarcophage en marbre de saint Andoche (profondément restauré au XIXe s.) :

35

36